MINUTE INFO : Les stages post-conduite pour limiter la mortalité, la technologie au service de la sécurité routière et le prix du permis qui ne baissera pas.

PHOTO MINUTE INFO

Toutes les dernières informations sur le permis de conduire, c’est la “Minute info“ que Code en ligne vous propose chaque vendredi.

Les stages post-conduite, une solution pour la sécurité routière

Selon un récent sondage BVA, 77% des conducteurs ayant effectué un stage post-conduite estiment qu’ils se sentent plus à l’aise et qu’ils appréhendent beaucoup mieux les situations de danger.

C’est le même constat que pose Martine, monitrice d’auto-école à Paris qui propose ce type de stage. Tout en déplorant que la pratique soit peu répandue, elle affirme que ces stages « sont une solution efficace pour améliorer la sécurité sur les routes ». En effet, « avec le temps certains prennent de mauvaises habitudes et oublient des notions importantes. Il est donc important de les rappeler. » Ces stages, dont une partie se déroule sur circuit, ont aussi la particularité de confronter le conducteur à de réels situations d’urgences. Un réel avantage, car comme l’explique un de ses collègues, « appréhender un freinage d’urgence, un aquaplaning (…) n’est pas enseigné lors du passage du permis de conduire ».

Quand la technologie se met au service de la sécurité routière

Avec les longs trajets, le conducteur risque de perdre sa concentration – au risque de ne plus faire attention à sa vitesse – et de s’endormir au volant.

C’est pourquoi la société 2KD a mis sur pied une bague appelée “StopSleep“ pour prévenir la somnolence. Grâce à huit capteurs, cet objet permet de mesurer l’activité électrique à la surface de la peau et, ainsi, dès que vous piquez une tête elle se met à vibrer.

Même objectif pour la ceinture de sécurité intelligente récemment dévoilée par Ford. Grâce à une caméra embarquée, la voiture est capable de lire toute seule les panneaux de signalisation et, de fait, d’adapter votre allure en conséquence.

Le prix du permis de conduire n’est pas prêt de baisser.

Depuis le 1er juillet, les frais de dossier – de l’ordre d’environ 250€ – en cas de changement d’auto-école ne peuvent plus être appliqués. L’objectif ? Faire baisser le prix du permis de 50 à 200€ en faisant jouer la concurrence. En théorie seulement car le coût du permis, malgré la mesure, ne devrait pas baisser. Voici pourquoi.

Tout d’abord, en changeant d’auto-école un candidat sera dans l’obligation de reprendre des heures de conduitefacturées environ 50€. Ainsi, vu que les changements d’établissement se font souvent en fin de formation afin de faire baisser les délais, l’élève risque de reprendre des heures pas forcément nécessaires à sa formation.

Par ailleurs, même si les frais de transfert de dossier n’existent plus, en s’inscrivant chez un concurrent, un candidat devra quand même s’acquitter des frais d’inscription, qui tournent aux alentours de 200€.

Enfin, certaines auto-écoles avouent avoir répercuté ces frais de transfert sur d’autres postes comme les frais d’inscription ou les heures de conduite. D’où l’intérêt de bien choisir son auto-école dès le départ.

On conduit mal sous les tunnels

C’est le résultat d’une étude de l’Observatoire Sanef qui, pendant une semaine, a observé grâce à deux caméras 105.000 véhicules dans un tunnel de l’A14 : les conducteurs éprouvent un sentiment d’impunité.

Alors que la vitesse est limitée à 90km/h dans les tunnels, 52% des véhicules dépassent cette limitation, dont 11% roulent à plus de 110km/h.

Cette enquête révèle aussi d’autres comportements accidentogènes : 32% des véhicules ne respectent pas les distances de sécurité et 13% n’allument pas leurs feux de croisement.

Inquiétant, lorsque l’on sait qu’un accident dans un tunnel, de par le simple confinement du lieu et la difficulté d’accès des secours est très compliqué. Rappelez-vous l’incendie dans un tunnel du Mont-Blanc qui a fait 39 morts en 1999 !

Les ventes de kits mains libres explosent

C’est une conséquence de l’interdiction au volant de tout dispositif émettant du son au contact de l’oreille. Le secteur des kits mains libres sans fils, les seuls et derniers dispositifs tolérés, en profite allégrement.

Dans la plupart des magasins – selon un sondage réalisé par RMC – les ventes ont augmenté de 100%. Le constat est le même sur Internet où ces objets se vendent environ quatre fois plus depuis le 1er juillet.

Les postiers feront bientôt passer le permis de conduire

Passer de postier à examinateur pour le permis de conduire, c’est désormais possible grâce à la loi Macron, récemment votée. Ainsi, une récente note internet de la Poste – afin de trouver de nouveaux examinateurs – propose cette évolution professionnelle. En PACA par exemple, ce sont 11 postiers qui seront bientôt affectés au passage du permis de conduire.

Néanmoins, cette proposition ne manque pas de froisser les syndicats. Selon Alex Sirieys – responsable PACA de FO la Poste – cette mesure, outre les problèmes internes à La Poste – pose un énorme problème de sécurité pour les futurs conducteurs : « Examinateur du permis de conduire est une profession qui nécessite une compétence, de la pédagogie, de la psychologie (…). S’il manque d’examinateurs, il faut recruter. »

T.S

 

 

Posté dans Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *